j'investi sûr pour ma toiture
combien ça coute ?
accès direct aux fabricants
Sud-Ouest est nord idf normandie centre vendee auvergne rhone sud est sud ouest

Sud-Ouest

 
90% des toitures de la région sont en tuile terre cuite, majoritairement des tuiles « canal » traditionnelles qui leur permettent d’être utilisées sur des toits à faible pente. Quelques régions comme le Béarn, le Lot ou la Dordogne ou les contreforts des Pyrénées ont cependant développé et entretenu une tradition de la tuile plate dans des formats spécifiques au Sud.
 
En Aquitaine, les tuiles traditionnelles sont des canal de 50 qui se sont vues supplanter progressivement par les tuiles mécaniques dites romanes avec ou sans ressaut (format 10 à 13/m²) plus faciles à poser, autorisant des charpentes plus légères tout en s’inscrivant dans les traditions des coloris des anciennes tuileries locales.
 
Dans le Midi Toulousain, et plus précisément à Albi, Toulouse et Montauban, les toits plats couverts de tuiles canal coiffent des maisons étroites et hautes où domine le rouge de la tuile terre cuite toulousaine. Le paysage des quais de la Garonne et du pont Saint-Michel possède une particularité naturelle incroyable puisque les tonalités minérales de la tuile terre cuite brune ocrée contrastent avec les couleurs changeantes du ciel et de ses reflets sur le fleuve.
 
Dans le Pays-Basque, les « maisons du Labourd » (entre Bayonne et Hendaye), modèle type de la « maison basque », possèdent un toit couvert de tuiles canal avec deux pentes égales en forme d’accent circonflexe.
 
Dans la plupart des cas, l’une des deux pentes est nettement plus allongée que l’autre. Cette dissymétrie n’est pas une fantaisie architecturale mais bien le fait d’un besoin réel de couvrir des adjonctions à la maison comme une grange ou une remise.
 
Dans le Béarn, les toits d’ardoises grises se mélangent aux toitures de tuiles plates et brunes. Au Nord-Ouest de Béarn, la proximité du Pays-Basque influe sur les toitures qui adoptent pour la partie centrale du toit, aiguë et à quatre pentes, des tuiles plates, tandis que, de chaque côté du pignon, les deux prolongements en pente douce sont en tuiles canal.
 
Dans les Landes, la maison est basse et rectangulaire avec une immense toiture débordante de type méditerranéen, à faible pente, qui est couverte de tuiles romaines. La souche de cheminée basse et carrée est terminée par un alignement de tuiles canal.
 
A Bordeaux, fief important des Romains à l’époque, la tuile canal est fortement implantée. L’arrivée de la tuile à emboîtement fortement galbée a modifié quelque peu son architecture mais son caractère « romain » est encore intact.
 

 Des teintes essentiellement chaudes à base de brun, rouge mais aussi paille ou crème. Les toitures sont traditionnellement couvertes de tuiles girondines avec leurs variantes de tuiles mécaniques à fort galbe. Cette tradition séculaire a évolué au début de l’industrialisation avec l’apparition des tuiles à emboîtement de 13/m² dites tuiles à côte qui couvrent les édifices publics du début du XIX ème siècle et les constructions modestes (cabanes de pêcheurs) ou huppées d’Arcachon.