Carapace de terre cuite

Maison individuelle - Sarrebourg (57)
Maison individuelle - Sarrebourg (57)
Maison individuelle - Sarrebourg (57)
Maison individuelle - Sarrebourg (57)
Maison individuelle - Sarrebourg (57)
Maison individuelle - Sarrebourg (57)

#Nominé Architendance 2014

Cette maison de ville joue avec les composantes de l’habitat pavillonnaire traditionnel.  La tuile enveloppe la maison, assurant une continuité plastique entre les façades et la toiture.

Carapace de terre cuite

Une maison facile à vivre, largement ouverte sur le jardin, tel était le souhait d’un jeune couple d’urbains. Pour l’architecte, la difficulté résidait dans les contraintes d’un PLU rigoureux, peu compatible avec une écriture contemporaine : toiture à double pente obligatoire, recul aux limites imposées, couleurs conformes au nuancier municipal… En choisissant la tuile terre cuite, en toiture et en bardage, l’obligation du double pan est devenue un atout du projet.

Découvrez la tuile terre cuite, le matériau idéal, à la fois contemporain, naturel et durable dans la maison de Alexandre et Flora à Sarrebourg .

Lire le reportage. 

Dialogue subtil

La façade sur rue, minimaliste, tranche avec le contexte d’une zone résidentielle bourgeoise. Très peu percée, cette peau de terre cuite appliquée sur un mur en brique creuse avec une isolation extérieure, devient une enveloppe protectrice qui met ses occupants à l’abri des regards. Cette carapace à la matérialité forte s’exprime en contraste avec le bardage de mélèze habillant toutes les ouvertures de la maison.

La boîte du perron signale l’entrée, les lucarnes affirment leur présence dans la toiture et la surface bardée de la terrasse s’ouvre généreusement sur la vue et le jardin. Les deux matières principales du projet, le bois et la terre cuite, sont dans un dialogue subtil, l’un dans un rôle de protection, l’autre de cocon.

 

Pour
résumer

// Programme : Maison individuelle

// Maîtrise d’ouvrage : Privée

// Maîtrise d’œuvre : Les Nouveaux Voisins – Architectes

// S. plancher : 119 m²

// Date de livraison : Mars 2014

// Montant des travaux : NC

// Mise en œuvre des produits de terre cuite : Maçonnerie : EGE construction (Patrick Schott) – Couverture et bardage : Schmitt-Wilhelm

// Site : www.lesnouveauxvoisins.fr

Les projets similaires

Cocon intimiste ouvert sur la vallée de l’Hérault
#Nominé Architendance 2016 Située au cœur d’un village et perchée sur une colline, cette maison individuelle possède une vue imprenable sur la vallée de l’Hérault. Ce projet a été réalisé sur un terrain aussi contraignant qu’extraordinaire. Soumis à un vis-à-vis important, et sa zone aedificandi étant très réduite, l’environnement lui permettait difficilement de trouver une intimité. Le résultat est magnifique !
voir le projet
+
Techniques ancestrales pour une maison contemporaine
#Nominé Architendance 2016 Lorsque l’on est Corse et que l’on vit à Singapour de quoi peut-on avoir envie ?  D’une maison en Corse, enracinée dans la terre du pays… qui s’enrichit de la culture architecturale du pays, afin de bâtir une maison bien dans son époque ! Crédits Photos : Svend Andersen
voir le projet
+
Une alsacienne d’aujourd’hui
#Nominé Architendance 2014 Construit dans un lotissement, à côté de maisons traditionnelles, ce projet affiche une architecture résolument contemporaine. Jeu de volumes et tuiles de terre cuite en toiture et en bardage participent à cette modernité.
voir le projet
+
La maison dans la colline
#Nominé Architendance 2012 #James Bansac Architectes Coincée au fond d’un terrain triangulaire exigu et pentu, dans le secteur recherché des Monts d’Or, cette grande maison semble surgir au milieu de la nature. Son architecture fragmentée permet de délimiter les différents espaces de vie, selon une harmonie de lignes horizontales.
voir le projet
+