Cocon intimiste ouvert sur la vallée de l’Hérault

Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)
Maison individuelle - Hérault (34)

#Nominé Architendance 2016

Située au cœur d’un village et perchée sur une colline, cette maison individuelle possède une vue imprenable sur la vallée de l’Hérault. Ce projet a été réalisé sur un terrain aussi contraignant qu’extraordinaire. Soumis à un vis-à-vis important, et sa zone aedificandi étant très réduite, l’environnement lui permettait difficilement de trouver une intimité. Le résultat est magnifique !

Cocon intimiste ouvert sur la vallée de l’Hérault

Le parti architectural est celui d’une maison introvertie, protégée du regard, entièrement tournée vers le paysage. Le travail de composition en plan est basé sur une trame géométrique régulière de 3 m en largeur et 4 m en profondeur. Ce cadre inscrit le projet dans un principe de mesures régulières à partir desquelles est conçue sa composition.

En plan, les unités d’espace de 3 x 4 m ainsi définies sont regroupées par deux dans la largeur pour correspondre à un volume bâti, tandis que l’unité d’espace restant sur le côté forme un espace extérieur. La géométrie globale de la construction se base sur une séquence répétitive de ces quatre volumes, qui, ainsi disposés en décalage les uns par rapport aux autres, organisent les espaces extérieurs comme autant de patios au cœur de la maison. Toutes les pièces de la maison s’ouvrent sur un, deux ou trois patios, qui eux-mêmes s’ouvrent sur la vue par transparence.

Découvrez la tuile terre cuite, le matériau idéal, à la fois contemporain, naturel et durable dans la maison de Laurent et Nadine.

Lire le reportage. 

La blancheur des murs magnifient les tuiles terre cuite

Profondément méditerranéenne, la maison est conçue pour vivre ouverte, respirer la nuit comme le jour, être dehors tout en étant dedans. Elle fait référence aux maisons du sud : enduit très blanc, grille en acier thermolaqué aux dessins rappelant des moucharabiehs, porte d’entrée secrète aux motifs décoratifs donnant sur un patio.

Ses cours intérieures lui procurent du soleil et une lumière abondante, dont l’intensité contredit son enveloppe extérieure opaque et fermée, lui offrant une intimité totale et polarisée sur le paysage.

Ce projet est aussi conçu pour s’adresser et parler d’architecture au plus grand nombre.  Il emploie un « langage populaire », à la fois par son mode constructif (maçonnerie traditionnelle, toiture tuile, enduit) et par sa forme identifiable de maison.

Pour
résumer

// Programme : Maison individuelle

// Maîtrise d’ouvrage : Privée

// Maîtrise d’œuvre : Artelabo Architecture

// Shon : 80 m² + 40 m² (patios)

// Date de livraison : 2015

// Montant des travaux : 180 000 € HT

// Site : www.artelabo.fr

Les projets similaires

Techniques ancestrales pour une maison contemporaine
#Nominé Architendance 2016 Lorsque l’on est Corse et que l’on vit à Singapour de quoi peut-on avoir envie ?  D’une maison en Corse, enracinée dans la terre du pays… qui s’enrichit de la culture architecturale du pays, afin de bâtir une maison bien dans son époque ! Crédits Photos : Svend Andersen
voir le projet
+
Une alsacienne d’aujourd’hui
#Nominé Architendance 2014 Construit dans un lotissement, à côté de maisons traditionnelles, ce projet affiche une architecture résolument contemporaine. Jeu de volumes et tuiles de terre cuite en toiture et en bardage participent à cette modernité.
voir le projet
+
Carapace de terre cuite
#Nominé Architendance 2014 Cette maison de ville joue avec les composantes de l’habitat pavillonnaire traditionnel.  La tuile enveloppe la maison, assurant une continuité plastique entre les façades et la toiture.
voir le projet
+
La maison dans la colline
#Nominé Architendance 2012 #James Bansac Architectes Coincée au fond d’un terrain triangulaire exigu et pentu, dans le secteur recherché des Monts d’Or, cette grande maison semble surgir au milieu de la nature. Son architecture fragmentée permet de délimiter les différents espaces de vie, selon une harmonie de lignes horizontales.
voir le projet
+