Un fort ancrage local  //  Un circuit court, vecteur de développement local

>

La filière terre cuite est un très bon exemple de circuit court vertueux qui contribue directement au développement économique, social et culturel des territoires. Cela ne peut pas laisser indifférents les citoyens et les collectivités.

Des matières premières naturelles et abondantes, 130 sites de production en France, un réseau de distribution au maillage très dense, une mise en œuvre par des entreprises locales, un taux de recyclage de 94%... La tuile terre cuite n’a pas attendu qu’on en parle pour s’inscrire dans une logique très actuelle de circuit court, d’économie circulaire et de développement durable. Rappelons que 96% des produits de terre cuite sur les chantiers de construction sont fabriqués en France. Résultat : près de 5 000 salariés et plus de 100 000 emplois indirects non délocalisables pour la filière Terre Cuite qui joue véritablement son rôle de développement de la vie locale et du lien social.

 

Mais ça ne s’arrête pas là. La toiture en terre cuite est également un facteur fort d’identité, qui participe à l’histoire et à la reconnaissance des territoires. Intuitivement – et les chiffres le prouvent-  la tuile terre cuite contribue à garantir la valeur patrimoniale des constructions. Encore un argument qui parle aux collectivités et aux particuliers soucieux de la pérennité de leurs investissements. Faire le choix de la tuile terre cuite est donc bien porteur de sens d’un point de vue économique, patrimonial, écologique et social.

 

Quelques chiffres clés

# 74 % des toitures françaises sont couvertes de tuile terre cuite.

# 96 % des tuiles terre cuite utilisées en France ont été produites en France.

# 130 sites de production de terre cuite répartis sur tout le territoire.

# 105 000 emplois directs et indirects non délocalisables (usines, maçons, couvreurs, charpentiers...).