Cœur de village

Habitat collectif - Les Chères (69)
Habitat collectif - Les Chères (69)
Habitat collectif - Les Chères (69)
Habitat collectif - Les Chères (69)

Cœur de village

A la fois collectif et individuel

L’opération se compose de deux immeubles R+2, avec des logements du T2 au T6. Chaque appartement est traversant et possède un accès indépendant au Nord ou à l’Ouest. Des escaliers extérieurs métalliques permettent un accès direct aux logements en duplex. Ceux-ci s’organisent autour des terrasses. Au niveau 1, le séjour se prolonge par un espace minéral relié à la cuisine tandis qu’au niveau 2, le toit-terrasse végétalisé offre un espace extérieur supplémentaire. Les logements du rez-de-chaussée bénéficient quant à eux d’un jardin privatif.

Les immeubles sont surmontés de toitures en tuiles terre cuite à pente unique, qui apportent légèreté et modernité. Le bardage en partie haute de la façade accentue cet effet de suspension.

Pour
résumer

// Programme : 22 logements en accession sociale.

// Maîtrise d’ouvrage : Rhône Saône Habitat.

// Maîtrise d’œuvre : Archigroup.

// SHON : 2 042 m2.

// Date de livraison : 2009.

// Montant des travaux estimé : 2,2 millions d’euros HT.

// Site : www.archigroup.fr

Les projets similaires

Quand la tuile terre cuite apporte graphisme et minéralité
Un ensemble clair et lumineux, qui respecte son environnement naturel tout en affirmant une identité résolument contemporaine. C’est celui de 20 appartements, lauréat du premier prix du Grand Prix la Tuile Terre Cuite Architendance 2016 et réalisé par l’architecte Augustin Faucheur.
voir le projet
+
Logement collectif
Grand Prix du Jury                                    La tuileterrecuite Architendance 2018Atelier BETTINGER DESPLANQUES
voir le projet
+
Logements sociaux
2ème prix du concours La tuileterrecuite Architendance 2018MDNH ARCHITECTES
voir le projet
+
Repère urbain
En Charente-Maritime, la brigade territoriale de Gendarmerie de Surgères est installée dans de nouveaux locaux. Un projet mixant locaux administratifs et logements individuels selon une architecture contemporaine et chaleureuse. Située dans un lotissement à la périphérie de la ville, la nouvelle caserne de gendarmerie devait être un équipement facile à repérer. Il s’agissait donc d’en faire un élément remarquable à travers une architecture forte mais néanmoins insérée dans le tissu pavillonnaire environnant. Autre contrainte essentielle : le projet comprend un bâtiment administratif et technique d’une part, et 14 logements d’autre part, deux entités distinctes à construire dans une même proximité sécurisée.
voir le projet
+