Repère urbain

Bâtiment tertiaire - Surgères
Bâtiment tertiaire Surgères

En Charente-Maritime, la brigade territoriale de Gendarmerie de Surgères est installée dans de nouveaux locaux. Un projet mixant locaux administratifs et logements individuels selon une architecture contemporaine et chaleureuse.

Située dans un lotissement à la périphérie de la ville, la nouvelle caserne de gendarmerie devait être un équipement facile à repérer. Il s’agissait donc d’en faire un élément remarquable à travers une architecture forte mais néanmoins insérée dans le tissu pavillonnaire environnant. Autre contrainte essentielle : le projet comprend un bâtiment administratif et technique d’une part, et 14 logements d’autre part, deux entités distinctes à construire dans une même proximité sécurisée.

Repère urbain

Matériaux nobles

« Pour gérer cette dualité, nous avons choisi d’isoler la partie « professionnelle » de la zone « privative » en les implantant de part et d’autre d’une large voie de desserte aménagée et paysagée, » explique Patrick Vettier. Et pour créer un « événement » marquant vis- à-vis du rond-point routier proche, l’architecte a misé sur la juxtaposition de masses colorées et lumineuses. En façade, la terre cuite se marie tantôt avec le zinc sur le bâtiment de service, tantôt avec le bois sur les logements. Des tuiles romanes traditionnelles recouvrent les toitures à deux pans qui alternent avec les toits plats végétalisés. Un soin particulier a été porté au traitement des acrotères, chéneaux et descentes d’eaux pluviales afin d’éviter la confrontation directe entre la tuile et le bardage.

Pour
résumer

// Programme : Locaux administratifs et logements pour une brigade de gendarmerie.

// Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes de Surgères.

// Maîtrise d’œuvre : Patrick Vettier.

// Entreprises de pose : Lopez et Olivier.

// SHON : 2 046 m2.

// Date de livraison : mars 2013.

// Montant des travaux : 2,7 millions € HT.

Les projets similaires

Quand un lieu historique fait peau neuve : la tuile terre cuite pour moderniser sans dénaturer !
Lorsque l’Atelier d’Architecture Philippe Prost a été choisi pour réhabiliter la cité des électriciens de Bruay-La-Buissière (Pas-de-Calais) en 2012, le défi était conséquent. Cette ancienne cité minière est classée Monument Historique depuis 2009 et se devait de garder son caractère historique dans le processus de modernisation et de réhabilitation. Mission accomplie pour ce lauréat du premier prix du concours Architendance 2016, catégorie équipement/tertiaire.
voir le projet
+
Quand la tuile terre cuite apporte graphisme et minéralité
Un ensemble clair et lumineux, qui respecte son environnement naturel tout en affirmant une identité résolument contemporaine. C’est celui de 20 appartements, lauréat du premier prix du Grand Prix la Tuile Terre Cuite Architendance 2016 et réalisé par l’architecte Augustin Faucheur.
voir le projet
+
Logement collectif
Grand Prix du Jury                                    La tuileterrecuite Architendance 2018Atelier BETTINGER DESPLANQUES
voir le projet
+
Logements sociaux
2ème prix du concours La tuileterrecuite Architendance 2018MDNH ARCHITECTES
voir le projet
+