Toitures en tuiles : trouver l’inspiration…

Trouvez l’inspiration pour construire une maison design et originale grâce à la tuile terre cuite.

Type de projet
Aucun filtre
Maison individuelle
Maison individuelle groupée
Logement collectif
Non résidentiel
Petit pas de deux entre briques et tuiles pour le pôle danse et musique
#Nominé Architendance 2016 Dédié aux arts de la danse et de la musique, cet ensemble s’inscrit dans l’espace sans volonté de rupture. Les tonalités sont en harmonie avec l’environnement. L’approche de l’équipe concernant les enjeux de développement durable est intégrée. Chaque intervenant sur la conception en porte la responsabilité.
voir le projet
+
Cocon intimiste ouvert sur la vallée de l’Hérault
#Nominé Architendance 2016 Située au cœur d’un village et perchée sur une colline, cette maison individuelle possède une vue imprenable sur la vallée de l’Hérault. Ce projet a été réalisé sur un terrain aussi contraignant qu’extraordinaire. Soumis à un vis-à-vis important, et sa zone aedificandi étant très réduite, l’environnement lui permettait difficilement de trouver une intimité. Le résultat est magnifique !
voir le projet
+
Techniques ancestrales pour une maison contemporaine
#Nominé Architendance 2016 Lorsque l’on est Corse et que l’on vit à Singapour de quoi peut-on avoir envie ?  D’une maison en Corse, enracinée dans la terre du pays… qui s’enrichit de la culture architecturale du pays, afin de bâtir une maison bien dans son époque ! Crédits Photos : Svend Andersen
voir le projet
+
Une alsacienne d’aujourd’hui
#Nominé Architendance 2014 Construit dans un lotissement, à côté de maisons traditionnelles, ce projet affiche une architecture résolument contemporaine. Jeu de volumes et tuiles de terre cuite en toiture et en bardage participent à cette modernité.
voir le projet
+
Carapace de terre cuite
#Nominé Architendance 2014 Cette maison de ville joue avec les composantes de l’habitat pavillonnaire traditionnel.  La tuile enveloppe la maison, assurant une continuité plastique entre les façades et la toiture.
voir le projet
+
Repère urbain
En Charente-Maritime, la brigade territoriale de Gendarmerie de Surgères est installée dans de nouveaux locaux. Un projet mixant locaux administratifs et logements individuels selon une architecture contemporaine et chaleureuse. Située dans un lotissement à la périphérie de la ville, la nouvelle caserne de gendarmerie devait être un équipement facile à repérer. Il s’agissait donc d’en faire un élément remarquable à travers une architecture forte mais néanmoins insérée dans le tissu pavillonnaire environnant. Autre contrainte essentielle : le projet comprend un bâtiment administratif et technique d’une part, et 14 logements d’autre part, deux entités distinctes à construire dans une même proximité sécurisée.
voir le projet
+
Maison de Santé
#Grand Prix Spécial du Jury Architendance 2016 #BQ+A Bernard Quirot Architectes et Associés Leçon d’architecture Pour cette maison de santé située au pied de la colline éternelle de Vézelay, les contraintes liées à ce périmètre classé ont fait un naître un ensemble qui réinterprète sur un mode très contemporain les lignes et les couleurs de l’un des plus beaux villages de France.
voir le projet
+
Pôle éducatif
#2ème prix Architendance 2014 #Thierry GHEZA Dans cette toute petite commune, il s’agissait d’inscrire un bâtiment dédié à l’enfance sur un site aux architectures hétérogènes, avec comme impératif un toit en pente légère. « Notre idée a été de créer une liaison visuelle avec le paysage, un mur avec un toit qui fasse signe dans le village » explique l’architecte Thierry Gheza. « Cette insertion a été résolue grâce à l’emploi de tuiles en terre cuite qui apportent un relief et des couleurs modernes ».
voir le projet
+
La forêt faite école
Entouré de grands pins des Landes très élancés, le groupe scolaire semble presqu’enfoncé dans le sol sous les longs pans de ses toits en tuile rouge. L’impression est toute autre à l’intérieur, tant les volumes sont généreux et lumineux sous les rampants de toiture en bois blond. Saint-Aubin-de-Médoc est une commune résidentielle au coeur des Landes Girondines. Avec 2 700 hectares de forêt sur 3500 hectares de superficie totale, elle peut légitimement revendiquer le titre de « Village Nature ». Le choix de la municipalité de localiser le nouveau Groupe scolaire en bordure des 50 hectares de la Plaine des Sports est très judicieux. Ce voisinage permet de mutualiser les équipements. Les limites du terrain n’étaient pas définies de façon rigide et laissaient donc une grande marge de manoeuvre aux architectes. « Quasiment plat, avec une très bonne tenue du sol aux charges et sans présence d’eau, le terrain présentait des caractéristiques physiques et géologiques optimales pour la conception du projet, au profit d’une réflexion libérée sur l’intégration au site et l’usage, au bénéfice des enfants et des habitants de Saint-Aubin-de-Médoc. Bénéfice également financier, tient à souligner Éric Wirth, l’architecte du projet, puisque, l’essentiel de l’investissement a pu être affecté, pour une fois, à ce qui se voit. »v
voir le projet
+
Comme les ailes d'un oiseau
En Champagne, le Centre de Loisirs de Courtisols affiche une architecture originale. Sa toiture en forme d’ailes d’oiseau et sa façade en plaquettes, dessinée avec soin, en font un bâtiment marquant dans le centre du village. De centre, Courtisols n’en possède guère justement. Il fait partie de ces villages-rues dont l’implantation toute en longueur serait due à ses premiers habitants, les Huns. S’étendant sur 7 km, il est d’ailleurs le plus long village de France. Pour la commune, il s’agissait donc de construire, à côté de l’église, un bâtiment emblématique des cœurs de ville. D’où son architecture singulière qui affirme son statut d’édifice public.
voir le projet
+
Université de Pau et des Pays de l'Adour une extension et restructuration des locaux de recherche
#2nd Prix Architendance 2016 #Architecture Patrick Mauger  
voir le projet
+
C comme cour de récré
A La Teste-de-Buch, petite commune touristique du Bassin d’Arcachon, la nouvelle école élémentaire est un grand volume en forme de C entourant la cour de récréation. Un bâtiment recouvert d’une vaste toiture qui s’étire dans le paysage.  
voir le projet
+
Centre d'interprétation de l'habitat et du paysage minier
#1er Prix Architendance 2016 #Agence Architecture Philippe Prost « Conserver l’histoire d’un lieu, c’est aussi savoir le transformer : ainsi, afin de s’intégrer à la cité, ce bâtiment neuf s’inspire et réinterprète la typologie de ces bâtiments du quotidien » explique Philippe Prost, architecte. « Les murs de refend se retrouvent sous la forme de failles vitrées continues du sol au plafond et la tuile vernissée a été choisie comme matériau pour rappeler la brique omniprésente localement, tout en se différentiant par la couleur et les reflets de l’émail. »
voir le projet
+
Classes suspendues bardées de tuiles
Le regroupement pédagogique avec une commune voisine a rendu nécessaire l’extension de l’école de Fessy. Les volumes créés s’articulent à partir de l’ancienne école. Le jeu de textures et de couleurs exprime le dynamisme d’un nouvel équipement public dont plusieurs salles sont mutualisées. L’ancienne école caractéristique du « style Jules Ferry » est située à l’entrée du village. Un des objectifs du projet était de la mettre en valeur. L’extension se développe par un jeu de volumes qui descend en escalier, enveloppe la cour de récréation et l’abrite des vents dominants et de la chaleur excessive. Elle constitue la nouvelle façade sud-est du bourg qui s’ouvre, au-delà du plateau sportif et du parking, sur un paysage agricole.
voir le projet
+
22 écopavillons drapés de tuiles
#nominé architendance 2014 #ASP architecture Combiner logement social, habitat respectueux de l’environnement et confort des locataires, tel était l’objectif du maître d’ouvrage. La complémentarité des matériaux biosourcés a permis d’atteindre des performances maximales. Pour cette opération 22 logements individuels accolés par le garage, il s’agissait d’atteindre des performances énergétiques maximales et ainsi, être très économe en charges. Différents systèmes de construction ont été étudiés, pour obtenir une solution à la fois économique et favorable à l’environnement. Le choix s’est porté sur une construction en bois massif, associée à une isolation en fibres de bois et ouate de cellulose, le tout complété par un système de chauffage très performant.
voir le projet
+
Noblesse d'une tuile violine
Dans un jardin habité, s’accolent des volumes dont les pignons sont animés des percements signalés par leurs couleurs vives. La ligne brisée de ces pignons est soulignée par le rabat de la couverture en tuile émaillée lie de vin qui se retourne verticalement pour habiller les longs pans. Cette opération de logement social a la particularité d’avoir deux maîtres d’ouvrage : la ville elle-même pour une moitié et un bailleur social pour l’autre. Un concours a été lancé par la ville sur une parcelle lui appartenant et devant la qualité de la proposition, le maire a obtenu d’un bailleur social qu’il réalise une deuxième tranche avec la même volumétrie.
voir le projet
+
Coeur de village
voir le projet
+
60 logements sociaux
#1er prix Architendance 2014 #Maison Edouard François Ce bâtiment a pris place sur le site désaffecté d’une ancienne gendarmerie, derrière les tours et barres du plateau de Ris Orangis. Edouard François décrit ainsi la genèse : « Dans cette fin de ville, où seule la sortie était indiquée, la question de l’entrée est devenue obsessionnelle. La fuite centrifuge devait être inversée en une attraction centripète. L’entrée devait être réécrite : ainsi « l’Orange » de Ris est née. »
voir le projet
+
On l'appelle la tuile du faubourg
Sur une trame directement issue d’un passé horticole, parfaitement respectée, une opération de densification réussit à ne modifier en rien la perception depuis les rues que relient les deux venelles. Les petits immeubles en front sur rue sont conservés, simplement restaurés. Seul ajout, deux petites serres évoquent l’activité maraîchère et abritent les boîtes aux lettres.
voir le projet
+
Logements et locaux commerciaux
#2nd prix Architendance 2014 #Société Taillandier La réalisation de la place Bombail est un projet de renouvellement urbain majeur pour la ville de Plaisance-du-Touch. A la croisée du secteur sauvegardé de la bastide ancienne et du tissu pavillonnaire, le règlement de la zone historique impose la brique en façade et la tuile canal en toiture.
voir le projet
+
Villas Florentine : programme de 25 appartements et 8 maisons de ville
#2nd Prix Architendance 2016 #Agence Taillandier Architectes Associés L’usage de la toiture tuile en encastrement offre une architecture à la fois contemporaine et respectueuse du bâti proche. « Le volume original de la maison est recomposé et le projet réinterprète cette volumétrie archétypale pour la conception de logements intermédiaires » complète l’architecte.
voir le projet
+
16 logements locatifs
#Prix du jury Architendance 2014 #fresh architectures « Devant la localisation particulièrement visible du projet, nous avons voulu dès le départ unifier l’enveloppe du bâtiment avec un matériau unique pour la toiture et la façade », commente Julien Rousseau, architecte associé de fresh architectures. « Dès le départ également, nous avons souhaité un matériau brillant qui reflète le carrefour et ses lumières. Le tout fait apparaître comme une alcôve scintillante et protectrice dans un environnement en mouvement perpétuel ».
voir le projet
+
Pavillons BBC en Normandie
Près de Rouen, ces maisons en bande s’inspirent des constructions manufacturières du 19e siècle. De conception bioclimatique, elles relèvent d’une architecture simple et efficace.
voir le projet
+
Opération HQE en Alsace
#1er prix architendance 2012 *#K’nL Architecture Ces dix maisons en bande font partie d’un programme plus vaste de ZAC « verte ». Colorées et animées, leurs façades présentent une alternance de bardages bois et de tuiles terre cuite, celles-ci venant harmonieusement prolonger le toit.
voir le projet
+
La maison dans la colline
#Nominé Architendance 2012 #James Bansac Architectes Coincée au fond d’un terrain triangulaire exigu et pentu, dans le secteur recherché des Monts d’Or, cette grande maison semble surgir au milieu de la nature. Son architecture fragmentée permet de délimiter les différents espaces de vie, selon une harmonie de lignes horizontales.
voir le projet
+
Maison A & B
#Nominé  Architendance 2012 #Bernard Albert architecte Composé de deux maisons jumelées, le projet a été pensé pour tirer pleinement parti des possibilités du terrain. Le tout selon une architecture moderne qui garde cependant l’empreinte d’une identité régionale.
voir le projet
+
23 logements individuels groupés
#2nd prix Architendance 2014 #Bruno Rollet Architecte Sur ce coteau longé par une route nationale 2×2 voies, l’architecte observe les petites rues, les jardins, les maisons environnantes avec leurs toits… et prend l’inspiration sur l’une d’entre elles.
voir le projet
+
Maison de vacances à l'Ile d'Yeu
#1er prix Architendance 2014 #SKP Architecture « La difficulté d’un projet architectural sur l’Ile d’Yeu tient aux réglementations très strictes en matière de construction neuve », raconte Jonny Stuari, architecte associé, le « S » de SPK Architectes.
voir le projet
+
Extension d'une maison individuelle
#2nd Prix Architendance 2016 #SML (Clémence Eliard & Marc Sirvin) en collaboration avec Laurent Malraux « Pour cette nouvelle partie de la maison, nous avons imaginé cette peau, comme une réinterprétation de la toiture traditionnelle » expliquent les trois architectes Clémence Eliard, Marc Sirvin et Laurent Malraux. Le pavillon se situant dans une zone inscrite, les architectes des bâtiments de France ont donné leur accord pour cette extension pourtant très contemporaine.
voir le projet
+
Deux villas sur le golf
#Nominé Architendance 2012 *#Alain Demarquette architecte Ces deux maisons cossues sont implantées en bordure du golf de Mérignies, une commune proche de Lille. Deux projets haut de gamme qui s’insèrent parfaitement dans ce tissu urbain particulier.
voir le projet
+
Zénitude provençale
#1er prix Architendance 2012 *#Atelier Jean Gouzy Sur les hauteurs du village d’Ollioules, la maison domine la mer et la rade de Toulon. Un panorama d’exception pour une maison qui se fond parfaitement dans son environnement naturel grâce, notamment, à un subtil jeu de toit.
voir le projet
+
Création de 20 logements intermédiaires H&E
 #1er Prix Architendance 2016 #Augustin Faucheur  Equilibre, modestie et élégance avec des toits très graphiques « Notre volonté était de créer un ensemble contemporain facile à vivre qui s’intègre parfaitement dans cette zone pavillonnaire peu dense et assez végétale» explique l’architecte Augustin Faucheur. Pari réussi pour cet ensemble de 20 logements H&E (Habitat et Environnement) dont la silhouette très minérale semble se fondre dans le paysage.
voir le projet
+
Maison individuelle à Charly
#1er Prix Architendance 2016 #Prix des Étudiants #Laboratoire Architecture et Paysage
voir le projet
+
Contre vents, face à la Méditerranée
#Prix spécial du jury architendance 2012 #Jean-Yves Arrivetz architecte Au coeur d’un parc naturel protégé, cette belle maison contemporaine s’inspire des blocs de granit qui parsèment la montagne sarde. Légères et colorées, ses toitures couvertes de tuiles canal lui donnent élégance et personnalité.
voir le projet
+
Maison D
#nominé architendance 2012 #Maxime Rouaud architecte Bâtie dans le joli village de Clermont-l’Hérault, près du lac du Salagou, cette vaste maison s’insère parfaitement dans la pente du terrain. La blancheur de ses murs et l’ocre de ses toits rappellent l’architecture traditionnelle des maisons du sud, dans une interprétation cependant très contemporaine.
voir le projet
+
Une cantine au coeur du village
A la rentrée 2012, les élèves de l’école de Givry ont découvert leur nouveau restaurant scolaire. Une construction toute de terre cuite vêtue qui dialogue avec l’architecture traditionnelle du centre bourg.
voir le projet
+
Mosaïque de gris
#1er prix architendance 2012 *#Coldefy&Associés Dans ce quartier résidentiel de la périphérie lilloise, cet immeuble de 42 logements affiche clairement la couleur. Un panachage de tons gris pour une enveloppe homogène rythmée par le jeu des ouvertures.
voir le projet
+
Opération mixte dans le Doubs
A Franois, commune proche de Besançon, ce programme de 26 logements sociaux, 20 collectifs et 6 maisons individuelles, affiche de hautes performances énergétiques. Grâce, notamment, à une enveloppe très bien isolée et recouverte de terre cuite.
voir le projet
+
Extension de la Mairie
#1er prix Architendance 2014 « Notre projet est un clin d’œil aux formes des bâtiments agricoles anciens de la Beauce, avec une écriture architecturale à la fois contemporaine, chaleureuse et sobre », résument Martin et Malou Lavaux, architectes associés de l’Atelier Poinville et auteurs de cette réalisation. « La tuile terre cuite nous a permis de créer une continuité avec la brique terre cuite de l’ancien bâtiment ».
voir le projet
+
Une peau de terre cuite
#2ème prix architendance 2012 #ARC.AME architecture Situés dans un quartier sensible, ces trois petits immeubles viennent rompre avec les bâtiments monolithiques qui les entourent. Habillés de terre cuite du premier niveau au faîtage, ils amènent une autre forme de langage architectural.
voir le projet
+
Environnemental, sans ostentation
Vu de l’est, le lycée se caractérise par une grande prairie en pente douce devant un volume en béton bois et verre duquel jaillissent deux barrettes en terre cuite ébène qui se détachent progressivement au-dessus du terrain naturel. En premier plan et léger contrebas, un groupement harmonieux de petits volumes capotés de terre cuite rouge. Le lycée du pays de l’Arbre est implanté sur le plateau qui domine à l’ouest la vallée de la Brévenne où sont nichées les agglomérations anciennes de L’Arbresle et de Sain-Bel. Le site est extrêmement privilégié. En pente douce vers l’est, il offre un large panorama sur les Monts du Lyonnais.
voir le projet
+
Tuiles et briques en terre gasconne
Le projet du collège de Montech est riche de références : au Canal du Midi, à la forêt voisine, mais aussi à la brique rouge et à la tuile canal avec lesquelles le village est bâti. Il est aussi inscrit dans une démarche de haute qualité environnementale, ce qui n’est pas contradictoire !
voir le projet
+
La maison d'à côté
C’est au cœur du Plateau Ouest de la ville de Suresnes que cette maison familiale va s’insérer. Une maison de ville donc, qui cadre avec son environnement proche, tout en affichant une architecture actuelle.
voir le projet
+
Fragment d'urbanisme
A Brignais, l’extension du pôle culturel communal a abouti à un véritable petit projet urbain. Deux volumes singuliers s’en détachent : une « chapelle en béton » d’une part, et une « boîte en bois » d’autre part, sur laquelle la tuile terre cuite se décline aussi en façade.
voir le projet
+